Sélectionner une page

Vous êtes créatif, curieux, vous aimez la diversité et surtout vous êtes à l’aise avec l’univers du digital ? Connaissez-vous le métier de Social Média Manager ? Aujourd’hui, je vous invite à faire un tour d’horizon de cette profession à travers cette fiche métier. Vous y découvrirez les missions principales du Social Média Manager, les compétences attendues pour réussir et l’interview de Charles-Édouard.

L’article et l’interview ont été rédigés par Séverine. 🙂 Merci à elle. 🙏🏻

Qu’est ce qu’un Social Media Manager ?

C’est un métier assez récent qui a évolué avec l’émergence des réseaux sociaux et des différentes plateformes du Web ces dix dernières années. Le social media manager est en charge de la stratégie et de la communication digitale de son client. Il doit, également, gérer et veiller à la cyber réputation de celui-ci.

Son rôle va être d’accompagner ses clients et d’adapter les stratégies digitales sur les différents réseaux sociaux et plateformes en s’appuyant sur la production de contenus, les interactions avec les consommateurs et le message délivré sur les réseaux.

En agence, il est amené à travailler en équipe avec les chefs de projets et les équipes créatives. C’est pourquoi ce métier requiert des compétences très variées.

Le social média manager peut exercer en tant que freelance, c’est d’ailleurs un métier parfait pour un slasheur ! Les missions du graphiste, de rédacteur web seo ou de community manager sont quelques exemples de métiers qui s’accorderont à merveille avec les missions du SMM. De belles compétences digitales pour séduire encore un peu plus vos clients. 🙂 

Quelles missions rencontre-t-il ?

Les missions sont très diversifiées :

  • cibler correctement l’audience et les attentes de son client ;
  • mettre en place des partenariats numériques si besoin ;
  • créer du contenu qui soit pertinent avec les valeurs, le discours et les objectifs de son client ;
  • planifier les différentes publications sur l’ensemble des plateformes digitales
  • analyser les résultats à l’aide de KPI (Key Performance Indicator) ou ICP (Indicateurs Clés de performance) : indicateurs de performance, d’audience, de croissance, de compétitivité, d’engagement ou encore de meilleur post, etc. Ils seront choisis en fonction des objectifs attendus par le client.

Quelles sont ses compétences ?

Les objectifs des clients sont de générer de l’engagement, d’augmenter leur nombre de followers, de provoquer une action via les réseaux sociaux ou encore d’améliorer ou renforcer leur image. Les réseaux sociaux et les différentes plateformes digitales sont donc de plus en plus importantes dans la stratégie de communication et de marketing des marques. Cela demande une maîtrise dans la gestion des codes et des approches particulières des différents formats de communication. 

Pour cela, il est nécessaire d’avoir des qualités rédactionnelles en français mais aussi dans une langue étrangère. C’est un métier qui demande de faire preuve de créativité pour la partie production de contenu (idée de contenu et rédaction), de stratégie afin que celui-ci répondent aux attentes du client, mais aussi de la cible.

Le social media manager se doit d’être toujours en “veille” : c’est à dire qu’il faut être réactif, être au fait de ce qui se passe sur les différents réseaux, plateformes mais également auprès des marques afin d’adapter au mieux les stratégies de communication et de marketing du client. Cette notion de réactivité demande beaucoup d’énergie et d’investissement.

Depuis quelques années, avec la montée en puissance des réseaux sociaux, on assiste à une expansion importante des professions en lien avec “l’influence”. Les influenceurs peuvent être à l’origine de certaines tendances. Il est donc nécessaire au social media manager de connaître cette culture et d’en maîtriser les codes afin de pouvoir proposer une idée et d’amener, éventuellement, à une collaboration.

Le social média manager doit parfaitement manier les différents outils numériques (utilisation des réseaux, outils de planification, logiciels de graphisme, connaissances en langage informatique…) et posséder les différentes approches de communication inhérentes à ces nouvelles plateformes.

Comment devenir social média manager ?

Évidemment plusieurs parcours sont envisageables pour devenir social média manager.

Devenir social média manager freelance

Vous pouvez réaliser des formations en ligne, vous exercer sur vos propres comptes, et/ou proposer vos services à vos clients. Quoi qu’il en soit, c’est votre créativité, vos capacités de travail, votre sérieux et votre autonomie qui seront essentielles ! Rien n’est impossible sur le Web pour les personnes qui possèdent de réelles compétences et des idées originales ! 

Cet article peut vous intéresser : les avantages d’être slasheur et freelance

Le social média manager salarié

Pour les personnes qui souhaitent exercer en tant que salarié en entreprise, il est souvent demandé d’avoir un niveau bac +5. L’expérience professionnelle est un facteur important dans l’évolution sur ce type de fonction. Il est assez courant que le community manager évolue vers un poste de social media manager.

Voici quelques exemples de formations bac +5

  • Master Communication et Technologie Numérique
  • Master spécialisés en management, marketing/webmarketing
  • MBA en communication digitale, community management, web technologies et e-commerce…
  • Diplôme d’école de commerce
  • Diplôme d’école spécialisée en communication ou en journalisme

Comme beaucoup de métiers du Web, c’est une profession qui s’est beaucoup développée ces dernières années. Évidemment, elle va continuer à être en mouvement en fonction de l’évolution des réseaux sociaux. Il sera donc nécessaire au social média manager de se former, se spécialiser dans des domaines encore plus précis en terme de stratégie ou d’influence et en ayant des exigences plus conséquentes sur la qualité des contenus.

L’interview de Charles-Édouard

Aujourd’hui, sur le blog Objectif-Slasheur, je reçois Charles-Edouard. Il a accepté avec gentillesse de répondre à mes quelques questions afin de partager son expérience en tant que Social Média Manager.

Bonjour Charles-Edouard. Merci d’avoir accepté de prendre le temps de répondre à mes questions. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Charles Kingue, parisien d’origine afro-américaine et française. Je suis un jeune cadre de 26 ans qui travaille dans le domaine de la communication, marketing et également dans le digital en tant que “Travel blogger”.


Peux-tu nous décrire ton parcours professionnel ?

J’ai étudié à Neoma Business School en France avant de partir terminer mon cursus à l’étranger, à l’université de Chicago. J’y ai effectué un master en commerce international avec une spécialisation en relations presse ainsi qu’en marketing et communications.

J’ai eu l’occasion d’occuper un certains nombre de postes très diversifiés en tant qu’attaché de presse, PR manager (responsable des relations publiques), Community Manager et Social Media Manager, aussi en tant que freelance qu’en tant que salarié.  


Peux-tu nous décrire une journée type et comment s’organise ton travail ?

J’ai des horaires de travail assez classiques. Ma journée commence à 9 h et se termine souvent aux alentours de 19 h parfois plus tard selon les “events”. 

Mes missions au quotidien consistent à communiquer, penser, analyser, concevoir et produire des contenus visuels pour des projets sur différentes plateformes (réseaux sociaux). Je dois également m’interroger sur la diversité des stratégies digitales et opérationnelles à mettre en œuvre en fonction de la demande de la marque ou de l’employeur.


Quelles sont les possibilités d’évolution dans ton métier ?

Personnellement, après quatre années d’expérience  je suis cadre moyen junior. Les possibilités d’évolution sont souvent hiérarchiques vers des postes de responsable ou de directeur en communication pour les Senior Social Manager.


Quelles sont les compétences qui te paraissent essentielles pour exercer ce métier ?

Je pense qu’il est important d’être créatif et d’être organisé afin de gérer des projets souvent très transversaux. 

Cela demande également d’avoir un fort intérêt pour les réseaux sociaux, les médias nationaux et internationaux mais aussi pour tout ce qui se rapporte à la sphère de l’évènementiel, les relations presse et la communication.

Cela demande beaucoup de travail et d’organisation donc d’un point de vu personnel, il faut aussi faire les choses avec passion. 


Quels conseils donnerais-tu aux personnes intéressées par ce métier ? (études, personnes n’évoluant pas dans le domaine du web)

Selon moi, il n’est pas simple de se lancer dans ce secteur d’activité sans une formation préalable dans le domaine du Web ou de la communication car cela demande des connaissances en terme de stratégie digitale et stratégie communication.


Quels sont les secteurs où exercer ce métier ? 

Les secteurs sont très variées. On peut exercer ce métier dans une agence regroupant plusieurs clients (très souvent des marques ou groupes de marques) ou bien directement auprès d’un client/d’une marque. 


Est ce qu’il est possibilité d’exercer ce métier en freelance ?

Oui tout à fait, beaucoup d’entreprises travaillent avec des freelances, ce qui permet de pouvoir variés les domaines d’activités.


Penses-tu qu’il est possible d’exercer ce métier en tant que slasheur ? 

Oui tout à fait, à titre personnel, j’ai une activité de “Travel blogger” qui est une passion et me permet de partager mes envies, mes passions, mes voyages à travers les réseaux sociaux mais ce n’est pas mon activité principale. Par contre, il faut garder en tête que cela demande beaucoup de travail et d’investissement personnel.

Comment devenir slasheur ?

Pour bien démarrer :

2 tests pour en savoir plus sur vos points forts et vos méthodes de travail + en bonus : un WorkBook à compléter

En téléchargeant cet ebook, vous acceptez de recevoir dans votre boite mail : un conseil, les nouveautés du site, un tip, en fonction de mon humeur du moment. :)

Merci, et à bientôt dans votre boite mail futur slasheur :)